Vin écoresponsable : comment est-il produit ?

0
375

Dans l’achat du vin, le respect de l’environnement est devenu un critère primordial d’achat.

A l’approche des fêtes de fin d’année, comment les vignerons, les coopératives et la grande distribution proposent des cartes de vins écoresponsables ?

De nos jours l’une des questions principales que se pose le consommateur lorsqu’il achète du vin c’est de savoir s’il a été élaboré dans des conditions respectueuses de l’environnement.

D’après la majorité des distributeurs comme les grandes surfaces, les cavistes et les restaurants, ainsi que d’après un grand nombre de consommateurs un vin est écologiquement responsable quand il est dénué de pesticides.

84% des professionnels de la grande distribution, avant de mettre un vin sur leur catalogue et en rayon, prennent en compte la notion de vin responsable (voir le catalogue Lidl). Chez les consommateurs, ils sont près de 40% à se poser la question des conditions de production avant l’achat (voir étude Verallia).

Le développement de l’agriculture biologique

D’après les chiffres (en 2018) de l’Agence bio, en France, on dénombre 94 000 ha de vignes qui respectent les certifications environnementales n’ayant pas recours aux pesticides de synthèse faisant usage de l’agriculture biologique ou biodynamique. Cela représente 12% du vignoble français et couvre un total de 6 726 vignobles.

Recyclage des déchets verts

Les viticulteurs, depuis l’interdiction du brûlage à l’air libre, ont dû trouver des solutions pour les serments issus de la taille. Ces rameaux de vigne devenus ligneux sont broyés et utilisés comme engrais vert. Ils sont aussi utilisés en compost ou comme combustible dans les chaudières à bois.

Dans les usines de méthanisation on récupère les marcs de raisins provenant des pressoirs pour la production de biogaz.

Les seuls éléments qui pour l’instant ne sont pas recyclés sont les ceps de vignes arrachés qui sont généralement brulés dans le champ.

Bouteilles et emballages allégés

En France, chaque année, 3,5 milliards de bouteilles sont mises en circulation sur le marché par la filière viticole.

Afin de réaliser des économies d’énergie, de fabrication et de transport l’industrie verrière a réduit, depuis 30 ans, le poids moyen d’une bouteille de 30% et monté le taux de recyclage à 86%.

Des efforts sont constamment effectués par les industriels pour faire la chasse à tout gramme superflu que ça soit sur la bouteille elle-même, son étiquette, le bouchon… Ainsi on trouve de moins en moins de fontaines à vin avec des poignées en plastique comme c’est le cas dans le catalogue Lidl, ce qui économise énormément de plastique, au bénéfice du consommateur et surtout de la planète.

Vin écoresponsable : comment est-il produit ?
Votez !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here