CBD et CBG : Quelles sont les différences ?

Date:

Le marché des produits à base de cannabis médicinal est en pleine croissance, et avec lui émergent une multitude de composés aux propriétés thérapeutiques. Parmi ceux-ci, le CBD (cannabidiol) et le CBG (cannabigérol) ont récemment suscité un intérêt grandissant pour leurs nombreux bienfaits sur la santé. Si vous souhaitez mieux comprendre ces deux substances, cet article vous propose un survol de leurs origines, concentrations et modes d’action.

Origine et concentration du CBD et du CBG

La provenance dans la plante de chanvre

Les cannabinoïdes sont des composés chimiques présents naturellement dans le plan de chanvre. On en recense plus de 110, dont les plus connus et étudiés sont le delta-9-tétrahydrocannabinol (Δ9-THC) et le CBD. Le CBG, quant à lui, est considéré comme un « cannabinoïde mineur » par rapport au CBD et reste moins connu.

Différence de concentration entre CBD et CBG

Typiquement, la concentration de CBD dans la plante de chanvre varie de 0,5% à 15%. En revanche, le CBG est présent en concentrations nettement inférieures, souvent moins de 1% dans les variétés classiques de chanvre. Des avancées récentes dans la recherche et la génétique ont permis de développer des variétés spécifiques destinées à la production de CBG avec des concentrations plus élevées, pouvant atteindre jusqu’à 5%.

Le rôle des cannabinoïdes dans le système endocannabinoïde

Avant d’explorer les différences entre CBD et CBG, il est utile de comprendre comment ces deux composés interagissent avec notre organisme. Le système endocannabinoïde (SEC) est composé de récepteurs protéiques présents dans tout notre corps, notamment dans les cellules du système nerveux et immunitaire. Il régule diverses fonctions telles que l’humeur, le sommeil, l’appétit ou encore la douleur.


Les cannabinoïdes comme le CBD et le CBG se lient aux récepteurs du SEC et influencent donc son fonctionnement. Pour simplifier, on distingue principalement deux types de récepteurs :

  • CB1 : présents en grande majorité dans le cerveau, ils sont associés aux effets psychoactifs du cannabis et modulent notamment la cognition, l’anxiété ou encore la perception de la douleur.
  • CB2 : présents dans tout le corps, ils participent au contrôle de l’inflammation et sont impliqués dans le fonctionnement du système immunitaire.

Décrypter la différence entre CBD et CBG

Un mode d’action différent sur les récepteurs

La principale différence entre le CBD et le CBG réside dans leur mode d’action sur les récepteurs du SEC. Alors que le THC se lie principalement aux récepteurs CB1, le CBD a une affinité très faible pour ces derniers. Il agit plutôt en modulant l’action des autres cannabinoïdes, comme le tétrahydrocannabinol (THC), dont il diminue les effets psychoactifs.

De son côté, le CBG agit directement sur les récepteurs CB1 et CB2, mais avec une affinité relativement faible comparée au THC. Il exerce notamment un effet agoniste – c’est-à-dire qu’il active les récepteurs – sur le récepteur CB2, dont on pense qu’il pourrait être impliqué dans la régulation de l’inflammation et du système immunitaire.

Des effets thérapeutiques distincts

Bien que toutes deux non-psychotropes, c’est principalement par leurs effets thérapeutiques respectifs que le CBD et le CBG se différencient :

  • Le CBD est reconnu pour ses effets relaxants, anxiolytiques et antalgiques. Il est souvent utilisé pour atténuer l’anxiété, favoriser le sommeil ou encore soulager les douleurs chroniques.
  • Quant au CBG, ses premières études suggèrent un potentiel anti-inflammatoire, antibactérien et analgésique. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour confirmer et préciser ces propriétés, le CBG suscite un intérêt croissant pour son potentiel thérapeutique.

Ne choisir ni CBD ni CBG ? L’effet d’entourage

Malgré leurs différences, il est important de souligner que l’action du CBD et du CBG ne se limite pas à une interaction isolée avec les récepteurs cannabinoïdes. De fait, ces deux composés peuvent agir en synergie avec d’autres molécules présentes dans la plante de chanvre comme les tétrahydrocannabinols (THC) ou les terpènes.

Ceci est particulièrement bien illustré par le concept de l’« effet d’entourage », selon lequel les diverses substances actives du cannabis agissent de manière conjointe et renforcent mutuellement leurs effets thérapeutiques. Ainsi, bien que les modalités d’action du CBD et du CBG diffèrent, ils pourraient être utilisés conjointement pour maximiser leurs bénéfices sur la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire

Changement d’heure : comment éviter la fatigue ?

Le changement d'heure est une période difficile à vivre chaque année, car il peut provoquer des effets sur...

Calcul ovulation : quelle est la meilleure application mobile ?

Depuis l'arrivée des smartphones et des applications mobiles, les femmes ont accès à de nombreux moyens pour calculer...

Médecin sans rendez-vous à Toulon : où trouver un praticien ?

Vous recherchez un médecin généraliste à Toulon qui n'exige pas de prendre rendez-vous ? Vous êtes au bon...

Comment trouver de l’amnesia CBD pas cher ?

Le cannabis, et plus particulièrement le CBD (ou cannabidiol), est devenu très à la mode ces dernières années....