Qui sera concerné par la réforme des retraites ?

0
72
Réforme des retraites

Depuis des années, la réforme des retraites a été évoquée à maintes reprises en France. Cette politique a même alimenté les débats entre les salariés et patrons. Certaines personnes sont d’ailleurs partisanes du changement tandis que d’autres affichent leurs inquiétudes. D’après la dernière présentation en date du 18 juillet 2020, voici les profils qui seront concernés par la réforme des retraites.

Quel est l’âge pour bénéficier du système universel ?

L’âge de la retraite est de 62 ans pour les travailleurs en privé et certaines catégories de fonctionnaires. Le blog Eric Duval Media Partisant renseigne très bien sur ce sujet. De son côté, le système universel entre en vigueur à compter du 1er janvier 2025. Cela signifie que les travailleurs nés en 1963 sont les principaux concernés. Quant aux fonctionnaires qui exercent des fonctions régaliennes, l’âge de la retraite peut être réduit à 57 ans. Il est possible de mentionner les policiers, les pénitenciers ou encore les douaniers. Pour ces professionnels, ils devront être mis au monde en 1968 afin de profiter de la réforme. Les salariés nés à partir 1963 qui demandent une retraite anticipée annulent d’office leurs éligibilités aux dispositifs. En effet, ils n’ont pas encore atteint 62 ans avant l’an 2025. De même, les travailleurs enfantés avant 1963 sont aussi exclus.

Quels sont les changements attendus de la réforme des retraites ?

Depuis l’annonce de la réforme, les syndicats ont milité contre la création de l’âge pivot. À l’heure, elle est envisagée à 64 ans. Elle constitue une alternative afin de substituer le taux plein actuel de 67 ans. Sachez que les pensions touchées font l’objet d’une décote pour les travailleurs qui ne remplissent pas les conditions requises. Elle touche par exemple les salariés qui quittent son emploi à 62 ans sans avoir terminé les 4 trimestres. En effet, ils n’ont pas atteint le montant des cotisations légales. Grâce à l’âge pivot, il faut s’attendre à une modification de l’âge de la retraite. Puis, une décote de 5 % sera effective en dessous de l’âge pivot. À l’inverse, une surcote de taux similaire sera appliquée à chaque fois que le bénéficiaire gagne en année. La pension d’un retraité de 68 ans peut alors hausser 20 %. Cela dit, le dispositif peine à convaincre les associations de travailleurs. Si la borne était maintenue, il serait mis en place progressivement à partir du 1er janvier 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here