Autopartage voiture : comment ça marche et les pièges à éviter

0
468
Autopartage voiture

Si les premiers rayons de soleil pointent le bout de leur nez et que l’air printanier vous donne, outre des envies de pâquerettes vous chatouillant la voute plantaire, le désir d’escapade : vous êtes nombreux en ces temps de crise à faire le calcul avant de vous laisser happer par la rêverie. Que l’on s’interroge sur le pouvoir d’achat ou que l’on constate la flambée du prix de l’Or noir, une seule certitude vient à l’esprit : les portes-monnaies tendent à se réduire à une peau de chagrin, et les désirs s’amoindrissent sous le poids des créances. Mais loin de nous l’idée de vous laisser bougonner dans votre coin! Haut les cœurs, nous avons la solution : l’autopartage et la location de voiture entre particuliers s’annoncent être le remède anti crise.

Les sites de location de voiture entre particuliers

L’Art de la débrouille fait de nombreux adeptes. Rémunérateur pour celui qui met à disposition son véhicule et service à moindre cout pour celui qui loue, le concept de l’auto-partage s’impose et implose sur internet. Fort de ce succès, le mouvement s’organise et s’institutionnalise: Cityzencar , UneVoitureàLouer.com , ou encore Livop sont autant de sites qui envahissent la toile et se proposent de mettre en contact les intéressés.

Pour s’inscrire sur ces différents portails en tant que locataire, rien de plus simple. Si vous êtes détenteur du permis de conduire depuis plus de deux années et que vous êtes âgé de 22 ans, il vous suffit de vous munir d’un scan de votre permis de conduire et de votre pièce d’identité, ainsi que d’un justificatif de domicile afin de profiter pleinement des avantages ! Et ils sont conséquents! Avec des tarifs qui avoisinent les 3€ de l’heure et les 15 € par jour, c’est une économie de 30 à 40 % que réalise l’acquéreur du bien loué. Quant au possédant du véhicule, s’il doit se soulager de 30% du prix de sa tarification au profit du site relais, l’entreprise lui apporte sérénité et sécurité en délivrant une assurance, mais également un carnet de bord qui permet de réaliser un état des lieux.

Véritable intermédiaire entre les particuliers, ces sites relais fournissent en plus d’une meilleure visibilité pour l’offre et la demande, la sérénité des deux parties en ne dévoilant aucune donnée personnelle. En effet, les informations nécessaires sont retranscrites et délivrées par le biais d’un mail ou d’un texto envoyé depuis la plate forme directement.


L’auto partage faisant rimer simplicité et sécurité, économie et écologie sommes-nous donc à l’aube d’une nouvelle ère ? Malheureusement pour l’utopie automobile, le système possède encore quelques failles….

Les pièges à éviter

Les prérequis à la location : Afin que l’intention d’économie ne se transforme pas en véritable gouffre financier, quelques mesures de précautions et simples vérifications sont de bon ton. Réaliser une transaction avec un particulier n’est pas une mince affaire que l’on peut se permettre de prendre à la légère. Afin d’éviter tout écueil, mieux vaut encore faire appel à un tiers organisme qui vous assurera à moindres frais contrat de location et assurance jointe. Il vous est fortement recommandé par la même occasion de vous tenir informé des tarifs en vigueur avant de prendre votre décision, et de relever l’avis des clients qui auraient déjà effectués une manœuvre auprès du service relais.

Entre tarifs réels et tarifs affichés : Attention aux petites fraudes et gentilles arnaques. Le premier piège à éviter se situe au niveau du prix affiché. Et si des petits malins non scrupuleux trompent l’adversaire en affichant un tarif alléchant, il s’agit bien souvent d’un tarif à 0 kilomètre auxquels il vous faudra comptabiliser le kilométrage ! Quant aux forfaits en tout genre, ils sont avantageux dans le cas où vous êtes certains de ne pas mordre sur la distance qui vous est impartie ! Le surplus est onéreux.

Le règlement à éviter : Veillez à ne pas utiliser votre carte de crédit pour validé le contrat de location. Ce moyen de règlement fournit au loueur la possibilité de vous prélever la somme qu’il désire sur votre compte. En cas de litige et de désaccord sur le montant de la facture, impossible pour vous de faire machine arrière ! Afin d’éviter les excédents financiers, favorisez l’utilisation du bon vieux chèque.

Le remplissage du réservoir : Avant de rendre le véhicule, songez à faire le plein du réservoir, cela vous évitera d’avoir la mauvaise surprise de vous voir facturer un surplus en cas d’excès de zèle du propriétaire, de plus, cela vous permettra d’estimer les couts exacts de votre escapade !

Ainsi, avant de plonger vos orteils dans les remous de l’Océan, veillez à ne pas négliger la prise d’engagement des deux parties. Si vous êtes nombreux à vouloir éviter la multiplication de paperasse, un simple accord de principe rédigé noir sur blanc peut être le gage d’une escapade réussie et la certitude d’une bonne entente entre les deux parties.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here