Reste à charge Zéro en audioprothèse : fonctionnement

0
2237

Le gouvernement a annoncé la réforme du reste à charge Zéro en ce qui concerne différents soins de santé dont la prise en charge des appareils auditifs. Cela permet à certains patients de bénéficier d’un équipement auditifs, dans une gamme proposée, pris en charge à 100 %. Cette réforme impose aussi aux professionnels de santé de respecter un protocole de suivi avec des visites de contrôle, des essais des appareils…pour garantir une qualité et une traçabilité.

La réforme « reste à charge zéro » un peu plus en détail

Les appareils auditifs de classe I et II sont concernés par cette réforme qui sera totalement mise en place en janvier 2021. Ceci est réalisable grâce à :
– l’assurance-maladie qui multiplie par deux sa base de remboursement des appareils auditifs
– les complémentaires santés qui complètent la prise en charge de la sécurité sociale pour la classe I
– les audioprothésistes qui plafonnent les prix pour proposer un appareil auditif pas cher.

Comme nous l’avons dit, en janvier 2021 les appareils auditifs de classe I seront entièrement pris en charge, ce qui ne sera pas le cas des appareils auditifs de classe II. Le prix de ces derniers, fixés au bon vouloir des audioprothésistes, vont tout de même bénéficier d’un meilleur remboursement.
La classe I va néanmoins disposer de critères suivants et ainsi permettre de bénéficier des fonctions essentielles pour une aide auditive numérique :
– une amplification sonore minimum de 30 dB
– un réglage sur 12 canaux

mais aussi 3 options à choisir parmi celles-ci :
– système anti-acouphènes
– connectivité sans fil
– directivité microphonique adoptive
– bande passante élargie >6000 Hz
– réducteur de bruit du vent
– fonction d’apprentissage de sonie
– synchronisation binaurale
– système anti-réverbération

En ce qui concerne les prothèses auditives de Classe II, comme nous l’avons stipulé le tarif sera fixé librement par les audioprothésistes. Ils feront parti des appareils auditifs milieu et haut de gamme. Ils seront donc plus performants, surtout en ce qui concerne le bruit.
La sécurité sociale exercera la même base de remboursement que la classe I. Par contre, les complémentaires santés auront un remboursement plafonné, au niveau des contrats responsables, à 1700 € par aide auditive.

Il ne faut pas hésiter à faire des devis chez différents prothésistes pour la classe II, étant donné que les prix sont fixés librement. Vous devez prendre en compte différents points, vos besoins pour choisir la bonne classe et le prix selon vos moyens financiers.

Reste à charge Zéro en audioprothèse : fonctionnement
Votez !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here